M’Michele


C’est toujours par hasard qu’on fait de belles découvertes, non ?
Il m’a suffit de l’odeur des gaufres fraîchement cuites pour que je me dirige vers le Marché des Saveurs, mais qu’au fond, je ne m’y rende jamais. Pour une petite raison : trois jeunes personnes, deux hommes et une femme, perdus au milieu des câbles, ordinateurs… et créant de la musique. Créant, c’est vraiment le mot. Et pour ceux qui n’ont jamais vu une harpe électrique, comme moi : oui, c’est impressionnant. Je ne suis pas la seule à être restée accrochée en entendant les sons surprenants, inattendus mais mélodieux, une petite foule écoutant en silence la bande de M’Michele, seul le crépitement des appareils se faisant parfois discrètement entendre. Pourquoi tant de silence ? Parce qu’en entrant dans la musique de M’Michele, c’est dans une bulle qu’on entre, un espace où le confort est rapidement chassé par de nouvelles notes. On mixe, on arrange, on joue, on déjoue.





Au-delà de la musique, on peut constater aisément que les trois musiciens de M’Michele ont un plaisir fou à exécuter leur art. Penchés sur leurs ordinateurs, enfourchant la harpe comme un destrier, les visages souriants ou crispés par la transe, les doigts volant plus que bougeant et la sueur se profilant sur leurs fronts. Et quand la prestation est terminée, c’est cette fois le plaisir de se faire applaudir qui se reflète dans leurs yeux fatigués et leurs éclats de rire.

Frédéricke B.
Photos de Frédéricke Blouin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s