Ça sent le festival

De petites tentes blanches aux toits pointus, comme des chapeaux de sorcières, s’alignant sur la Rue de la Reine. Vides, pour l’instant, mais bientôt pleines de trésors, de marchands et d’acheteurs. Une odeur de gaufres chaudes, fraîchement cuites, craquantes aux coins et moelleuses à chaque bouchées, mêlée au fumet des cigares vanillés des passants et du soleil chauffant l’asphalte.

Frédéricke B.
Photos par Frédéricke Blouin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s