Paysage culturel

Et musical…  N’est ce pas là une des missions première du FMBM ?  D’ailleurs, j’ai pour mon dire que la conscience de la population locale sur la diversité des musiques et cultures du monde fait un bon de 10 ans à chaque nouvelle édition !  Les deux représentations d’hier nous aurons permis de grandir un peu plus en ce sens, principalement avec la prestation de Boucar Diouf.  M. Diouf nous a fait traverser l’océan à coup d’enjambées burlesques sur trame de fond de forêt boréale pour nous dépeindre la culture québécoise francophone du point de vue d’un Sénégalais installé dans notre pays nordique.  Petite parenthèse à ce sujet, avez-vous déjà constaté que le Québec est la seule nation francophone du monde à vivre dans un environnement aussi nordique que le nôtre ?  Traits culturels vitaux de notre société : la forêt, la langue et l’expression quotidienne de cette singularité nous ont été présentées à travers le regard hébété du fils de nation entres autres polygame qui débarque à Gaspé en 1993 pour s’y reconstruire une vie.  À travers un humour rafraîchissant et différent (puisque issue de la côte est africaine), Boucar a su nous ouvrir toute grande la fenêtre du voyage culturelle qui s’annonce cette fin de semaine.  Proposée avec une délicatesse telle que nous n’y avons vu que du feu, cette relecture sénégalo-québécoise de notre société aura « mis une bûche dans l’poêle, réchauffé la place » et rassemblé la parenté Gaspésienne autour du festin annuel de la danse et de la musique du monde.  Accompagné sur scène de sa conjointe Caroline (dont j’oublie le nom de famille, mille excuses), de Frédéric Saint-Croix, Mathieu Fournier et François Landry, nous avons pu entendre des rythmes transcendants venant nous chercher les « trippes » assez pour que l’on plane encore de longues minutes après le spectacle.

La prestation suivante, de Carlos Placeres et ses acolytes, aura complété le travail pour nous descendre le tout bien tassé dans le bas ventre.  Plusieurs en auront dansé leur vie à s’en suer le péché en regardant le toujours surprenant duo de Fanny et Victor accomplir de magnifiques pas de salsa pendant que s’évertuaient sur scène 12 talentueux musiciens de la musique cubaine.  Quel voyage extraordinaire; félicitations à toute l’équipe de production et BRAVO Gaspé d’avoir adopté ce festival familiale qui nous est offert.  Familiale à ce point que je me sauve sur le champ pour aller me réchauffer les poignets en vu du défilé d’ouverture sur la rue de la Reine, ce soir à 18:00.  Couleusr, odeurs, merveilles et découvertes pour toute la famille seront au rendez-vous. Ne manquez pas ça, il sent bon la chaude ambiance du mois d’août, du bout du Monde qui vibre en son coeur déjà rempli de monde rassemblé pour leur party annuel.  Voilà comment on modifie un paysage régional, avec le coeur au ventre et le sourire aux lèvres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s