Vendredi 13 au bout du monde

Ce matin, vers 7h30 am, Grille-Pain mon voisin est venu me sortir du sommeil en m’annonçant que bébé-perséide/bout du monde allait naître aujourd’hui. Wow! Un bébé du festival, tout beau, tout neuf en ce vendredi 13 qui fut loin d’être à la hauteur de mes superstitions juvéniles…

Beaucoup d’événements intéressants aujourd’hui dans le cadre du festival musique du bout du monde en débutant par l’ouverture des kiosques de la rue de la Reine où plusieurs artistes et artisans se sont chamaillés pour vider mon porte-feuille. Mes coups de coeur? Le kiosque d’Orbie, illustratrice de la région de Percé qui vous propose chandails, sacs, livres à colorier et même de vous transformer en personnage de bande dessinée pour quelques dollards seulement ! Bref, des souvenirs abordables, faits par une artiste de la région qui sauront attirer les regards et faire des envieux. Deuxième coup de coeur en ce qui a trait aux kiosques, celui de la Côte d’Ivoire où vous pouvez déguster gratuitement des plantains grillés ( délicieux!) en vous entretenant de cette région du globe avec les cuistôts. Succès garanti pour petits et grands gourmets.

Quelques heures à peine après le défilé du bout du monde, qui fut, soit dit en passant, très réussi, j’ai été initiée, balancée et foudroyée par l’univers de Socalled. Que dire? Les descriptions  que l’on fait du duo Socalled/David Krakaeur rendent une image bien pâle de ce qu’ils ont livré aux spectateurs réunis sous le chapiteau de la place des retrouvailles.  Comment peut-on arriver à insérer clarinette, hébreu et clavier aux traditionnels drums et guitare pour en faire une musique actuelle qui sait réchauffer les plus frilleux? Il fallait être sous le chapiteau en ce vendredi 13 pour voir cet événement prendre forme avec le talent de Socalled et David Krakaeur. À écouter mais surtout à vir puisque Socalled sait divertir la foule avec ses tours de magie et ses numéros. Une énergie contagieuse.

Comme toute bonne chose a une fin et que celle-ci arrive inévitablement toujours trop vite, je me rendis au Bar discothèque Le Campus pour y voir Radio Radio en prestation, encore sous le charme de Socalled. Je n’y ai pas eu de coup de coeur mais est-ce du au fait que l’engouement de la foule dans un espace aussi restreint rendait la promiscuité désagréable? Probablement.  N’empêche que le spectacle livré était excellent, la place bondée et les gens heureux. Un succès donc. Seul bémol, les gens croisés dans la rue espéraient obtenir une place  pour voir ce spectacle mais n’ont pas pu étant donné que la discothèque ne pouvait accueillir qu’un nombre limité de festivaliers.

Voilà, il est deux heures du matin, je sommeille devant mon écran mais avant de quitter je vous fait quelques suggestions pour la journée de demain qui comporte son lot de possibilités!

Ne passez pas à côté des ateliers de rythme, de création, de Gumboots et de Capoeira qui vous sont offerts par Kilombo, la Boite Blanche, Wôtak et Capoeira sul da bahia à partir de midi sur la rue de la Reine ou dans les environs.

Tous les nommer serait trop long mais LE groupe à ne pas manquer demain, à mon avis, Lake of stew avec son folk bluegrass americana. Au Campus à 23h30, soyez-y!

Une bonne nuit à vous, festivaliers et festivalières!

Mllemarceau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s